Point de vue | Banque, Ressources Humaines 11/01/2018 | 10:00

Le métier de Chief Happiness Officer a évolué. Développer les échanges entre collaborateurs et mettre en place des initiatives ludiques était une première phase. Aujourd’hui à mi-chemin entre les ressources humaines et la communication, il est toujours question de bien-être, mais surtout d’accompagnement des collaborateurs face aux nouveaux modes de travail.

Il n’y a pas si longtemps, mon job consistait à mettre en place des cours de guitare, de théâtre ou de méditation, de lancer une journée pour les enfants ou de créer une équipe de football…Mon objectif était de favoriser les échanges entre les collaborateurs et d’améliorer leur bien-être sur leur lieu de travail par des événements et des activités extra-professionnelles. Mais ces initiatives, très appréciées, se sont avérées rapidement insuffisantes. Les remontées des enquêtes de terrain ont fait apparaître un désir croissant d’autonomie et de reconnaissance. Il était temps de passer du « fun » au « concret ».

Alors que le travail se pratique sur un mode de plus en plus collaboratif et que les salariés utilisent massivement ordinateurs portables, smartphones, réseaux sociaux, et applis en tous genres, les espaces physiques restaient jusqu’à présent à 90% individuels. Or, la plupart d’entre nous ne passons plus que 50 à 60% de notre temps assis à notre bureau. Il fallait donc trouver un moyen de réconcilier les usages et les espaces de travail sans pour autant changer d’immeuble.

AXA Banque teste ainsi depuis deux ans l’Agile Working, un nouveau mode de travail qui concerne aujourd’hui plus de 400 personnes, soit près de 2/3 des collaborateurs qu’ils soient conseillers clients, ou fonction support (Ressources Humaines, direction financière, Direction Systèmes d’Information, Direction Juridique, etc.). Le concept repose sur l’abandon des bureaux individuels, la flexibilité et les échanges entre équipes. L’objectif est d’accompagner la transformation culturelle de l’entreprise pour favoriser la confiance, le développement de l’autonomie et de la responsabilité des salariés. Ce qui induit également de réinventer le management qui de vertical devient de facto beaucoup plus horizontal. Logiquement, mon poste a suivi le mouvement. Mais mon quotidien n’a pas pour autant été bouleversé. En circulant de bureaux en étages, en animant des ateliers thématiques (brainstorming pour des nouveaux espaces), je suis à même d’évaluer le climat social et de répercuter les demandes et les aspirations des uns et des autres, à tous les échelons. Au carrefour du management, de la DRH et de la communication, mon poste nécessite de l’écoute, de l’empathie et se base sur la confiance mutuelle, condition sine qua non pour agir et accompagner cette évolution dont je suis à la fois acteur et animateur.

De façon concrète, le matin, lorsque vous arrivez chez AXA Banque, vous pouvez vous rendre directement à votre espace de rangement personnel et sécurisé pour prendre, par exemple, vos dossiers. Rien de bien encombrant car en amont, nous avons énormément travaillé sur la dématérialisation avec la digitalisation des process et la numérisation de l’existant. Si vous êtes en forme et vous avez envie de rester debout. Pas de problème ! Une station de travail haute vous attend. Et si vous êtes en super forme, vous pouvez même choisir le walking desk, qui combine bureau haut et tapis roulant.  

L’agile working vous permet de vous installer n’importe où dans l’open-space, que nous avons repensé pour qu’il soit moins bruyant, ou seul dans un cubicule insonorisé … c’est comme vous voulez !

Mon rôle est également de réfléchir aux espaces collectifs de détente pour favoriser les échanges informels. Car c’est bien souvent là que les idées sont lancées et que s’initient des projets.

J’accompagne aussi les collaborateurs qui souhaitent bénéficier du télétravail.

Chaque collaborateur peut choisir le télétravail après avoir suivi un atelier pour apprendre à gérer son temps, car il n’est pas toujours évident de concilier vie professionnelle et familiale. Nous sensibilisons en parallèle les télétravailleurs au droit et devoir à la déconnexion.

Les résultats deux ans plus tard sont probants : 90% des collaborateurs sont totalement satisfaits par ces nouveaux modes de travail.

Ils permettent aussi d’absorber la croissance de l’entreprise qui se matérialise notamment par des équipes grandissantes : 20 à 30% de m² gagnés dont 10% environ grâce au télétravail.

Enfin, dans une optique d’entreprise collaborative, rien ne pourrait fonctionner sans le souci d’une certaine bienveillance et d’une reconnaissance entre collaborateurs. C’est pourquoi nous avons lancé en mai 2016 une application intitulée « I tag you » qui permet à chaque collaborateur de « remercier » par des tags un collègue pour son efficacité, son leadership, son sens de l’innovation ou tout simplement pour lui dire, que vous avez apprécié de travailler avec lui. On peut attribuer au maximum trois tags par mois, pour une valeur totale de 5 euros. Ces sommes se matérialisent sous la forme de bons d’achat dans 150 enseignes.  

L’aspect extra-professionnel n’a pas pour autant disparu et concoure toujours lui aussi au bien-être au travail. Nous proposons ainsi des berceaux en crèche privée, au tarif d’une crèche publique. Une conciergerie est également à disposition des collaborateurs, elle offre des services de coiffeur, manucure, cordonnier, pressing, etc.

Alors, me direz-vous, tout est idéal chez AXA Banque ? Non, bien sûr. A notre grande surprise, nous avons constaté que ceux qui pouvaient douter du bien-fondé de ces changements n’étaient pas catégorisables de manière claire. Ce n’est pas une question d’âge mais de personnalité et de caractère. C’est une opportunité qui doit être librement saisie. Et personne n’est obligé de travailler debout sur un tapis roulant ! Les changements ne sont efficaces que s’ils sont compris et adaptés par chacun pour être adoptés par tous. Moi y compris !

Axel Duroch, Accompagnateur de l’évolution culturelle et du bien-être au travail

  • Corinne Gaudoux

    Corinne Gaudoux

    Attachée de Presse
    Assurance Dommages & Banque @Corinne_Gaudoux
    Tél: +33 1 55 91 62 97
    Voir tous ses articles