Communiqué de presse | Prévention, Moto, Baromètre 14/06/2018 | 5:00

Qu’il soit motard ou scootériste, un conducteur de deux-roues motorisés (2RM) sur deux ne se sent pas en sécurité sur la route.

Selon l’ONISR2, les motards sont les plus touchés par la hausse de la mortalité en 2017 et cela malgré une amélioration de leurs comportements constatée cette année par rapport au Baromètre AXA Prévention mené en 2014.

Concernant la vitesse, première cause de mortalité sur la route, en dépit de réels efforts en ville et sur l’autoroute, les chiffres restent alarmants. 76% des conducteurs de deux-roues avouent faire des excès de vitesse, et des écarts significatifs existent selon la cylindrée. Parallèlement, si les jeunes de 14 à 17 ans se déclarent plus respectueux des vitesses en ville que leurs aînés, la consommation de cannabis (8 % d’entre eux), le selfie ou l’écoute de musique en conduisant s’instaurent comme des pratiques générationnelles trop fréquentes.

A noter également une très nette amélioration concernant l’équipement, les conducteurs de 2RM sont 77% à porter des vêtements adaptés alors qu’ils étaient 53% en 2014. Attention danger pour les enfants passagers : ils ne sont pas aussi bien équipés que les adultes !

Motards ou scootéristes, moins nombreux à prendre des risques qu’il y a 4 ans

En 2017, les conducteurs de moto sont les plus touchés par la hausse de la mortalité avec 669 décès, +9% (Source ONISR). Si en 2018, ils sont moins nombreux à adopter un comportement dangereux sur la route, les chiffres sont encore bien trop élevés :

  • 39% roulent à 65 km/h en ville (vs 49% en 2014 soit -10 points)
  • 24% doublent ou tournent sans mettre leurs clignotants (vs 38% en 2014 soit -14 points)
  • 21% roulent à 160-170 km/h sur autoroute (vs 32% en 2014 soit -11 points)
  • 11% téléphonent (vs 21% en 2014 soit -10 points)
  • Des progrès ont été enregistrés sur la consommation d’alcool : ils ne sont plus que 5% à prendre la route après avoir bu 4 ou 5 verres (vs 10% en 2014 soit -5 points)

Les usagers de 2RM représentent moins de 2% du trafic et constituent 22% des personnes tuées et 43% des personnes blessées graves selon les chiffres de la sécurité routière 2017.

Vitesse : des disparités frappantes selon la puissance du véhicule

Quel que soit le type de routes, les conducteurs de motos lourdes (+de 125cc) sont 86% à admettre faire des excès de vitesse, tandis que les conducteurs de motos légères (de 50cc à 125cc) sont 65%.

  • Sur les routes secondaires bidirectionnelles encore limitées à 90 km/h, 48% des conducteurs de grosses
  • En ville, 56% des conducteurs de motos lourdes circulent à plus de 65 km/h, alors que les conducteurs de motos légères sont seulement 15%.

Virage, la courbe meurtrière pour les motards et les scootéristes

Selon les chiffres de la Sécurité Routière, 43% des chutes mortelles à moto ont lieu dans un tournant. Pas étonnant donc que 42% des conducteurs, quelle que soit la cylindrée, reconnaissent s’y sentir en insécurité et pourtant, 45% déclarent y faire des excès de vitesse.

Dans ces virages, les conducteurs de 2RM désignent les autres usagers (autos, poids lourds...) comme leur principale source d’insécurité à 67%, suivi du risque d’être déséquilibré à 37% puis le danger que représentent les glissières à 34%.

  • Le risque d’être tué en 2RM, conducteur ou passager, rapporté à sa part dans le trafic motorisé, est 21 fois plus élevé que pour les occupants d’une voiture et cela croît jusqu'à 26 pour un conducteur de moto lourde (Source ONISR).
  • En cas de freinage d’urgence une moto parcourt 3 mètres de plus qu’un véhicule de tourisme à 50 km/h et 7,5 mètres à 90 km/h (Source ONISR).

Sur un deux-roues, les 14 – 17 ans et les adultes ne prennent pas les mêmes risques

Quand les adultes n’hésitent pas à dépasser les vitesses autorisées, franchir une ligne blanche ou passer au feu orange, les plus jeunes, en cyclomoteur, prennent des risques très différents. Ils utilisent plus leur portable en conduisant : pour écouter de la musique avec les écouteurs dans les oreilles, faire des selfies ou se filmer Ils sont aussi plus nombreux à consommer du cannabis avant de conduire.

  • Les jeunes de 14 ans à 17 ans circulant en deux-roues motorisés étaient les plus touchés en 2016, avec 962 blessés hospitalisés et 25 tués (Source ONISR).
  • Consommer du cannabis multiplie par 2 le nombre d’accidents mortels (Source ONISR). La combinaison cannabis et alcool multiplie ce risque par 15 (Source Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT)).

Les conducteurs de motos et de scooters de mieux en mieux équipés

Les motards et scootéristes sont 77% à porter des vêtements adaptés (blouson, bottes, gants homologués, pantalon de moto, casque), alors qu’ils étaient seulement 53% en 2014. Un taux d’équipement qui passe à 85% quand ils conduisent une grosse cylindrée. En revanche, les conducteurs de motos légères ne sont pas aussi bien équipés (71%).

9 conducteurs de 2RM sur 10 savent qu’il est obligatoire de porter des gants homologués et en portent. En revanche, ils ne sont que 67% à savoir qu’il est obligatoire de posséder un gilet de haute visibilité et 78% à en détenir un.  A noter également, que seulement 4% des conducteurs de 2RM portent un gilet airbag, principalement pour une question de coût.

Attention à l’équipement des enfants passagers

1 conducteur sur 4 transporte des enfants occasionnellement sur des trajets courts et ne les équipent pas suffisamment : 21% ne portent pas de gants homologués. 49% ne portent pas un blouson avec protections et seuls 13 % des enfants portent des chaussures adaptées lors des trajets. Pire encore : 4 % des enfants passagers ne portent pas de casque.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Depuis 2004, l’association AXA Prévention et Club 143 agissent ensemble pour améliorer la sécurité des conducteurs de deux-roues motorisés.

14 propositions liées à l’évolution de la législation et des technologies ont déjà été défendues devant les autorités gouvernementales. 7 d’entre-elles ont été adoptées, 6 sont en cours d’adaptation telles que la normalisation des équipements de protection du motard et de la moto, ou encore l’autorisation de la circulation entre les files.

AXA Prévention sera présente à la 5ème édition des Journées Nationales de la Moto et des Motards, les 16 et 17 juin 2018 à Fontainebleau.

L’objectif est de rappeler l’importance de l’équipement auprès des petits et des grands, afin de sensibiliser toute la famille à une bonne pratique du deux-roues motorisés. Une animation « Sauve tes petits doigts » permettra de distribuer des paires de gants enfants homologués aux parents à l’issue de sessions de sensibilisation sur l’équipement et la conduite avec un enfant passager, menés par l’Ecole de Conduite Française (ECF).

Les plus petits de 3 à 11 ans pourront participer à des ateliers, inspirés de la collection de livrets pédagogiques « La famille Klaxon » dédiés à la prévention des risques routiers. Des exemplaires seront remis par AXA Prévention aux familles participantes.

Les adultes pourront également gagner des équipements innovants pour une meilleure protection : gilets air bag, dispositifs vision tête haute (Système Eye-light) ou encore feux de freinage connectés.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1 Enquête KANTAR TNS réalisée du 12 au 29 janvier 2018 auprès d’un échantillon national de 1560 automobilistes représentatifs, dont 170 conducteurs de véhicules de société et 435 conducteurs de deux-roues motorisés, dont 101 conducteurs de 14 à 17 ans.

2 ONISR : Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR).

3 Club 14 est une association créée en 1981 dont la mission est d’oeuvrer pour que ses adhérents puissent pratiquer le deux-roues dans des conditions optimales.

A propos d’AXA Prévention

AXA Prévention est une association loi 1901 dont la mission est d’informer le grand public sur tous les risques du quotidien afin d’influer positivement sur les comportements. Pour y parvenir, elle mène depuis plus de 30 ans des campagnes nationales de sensibilisation dans les médias ainsi que sur le terrain lors d’actions régionales. Cet engagement sociétal s’inscrit dans la responsabilité d’entreprise d’AXA France. Le «Baromètre AXA Prévention du comportement des Français au volant» contribue au travail d’éducation et de prévention des risques routiers. Il permet ainsi depuis 2004 une prise de parole forte pour alerter aussi bien les automobilistes que l’opinion publique. A la fois outil de mesure de perception des risques et des comportements, son contenu est revu tous les ans et enrichi de nouvelles thématiques, en phase avec les évolutions de la société et des nouveaux comportements sur la route.

  • Geoffrey Pautrat

    Geoffrey Pautrat

    Attaché de presse
    Distribution, Épargne, Retraite, Prévention Routière
    Tél: 01 47 74 25 31
    Voir tous ses articles