Communiqué de presse | Prévention, Baromètre 13/05/2019 | 5:15

Plus d'1/3 des passagers des trottinettes sont des enfants de moins de 6 ans. Les Français attendent une réglementation.

L’ensemble des chiffres cités dans ce communiqué sont extraits du Baromètre AXA Prévention 2019 du comportement des Français sur les routes.

L’intégralité des enseignements de la 15ème édition de l’étude seront dévoilés le 19 juin 2019 lors d’une conférence de presse.

  • La trottinette, qu’elle soit électrique ou mécanique, est devenue une véritable problématique du partage de la route dans les grandes agglomérations.
  • Leurs usagers déclarent circuler le plus souvent sans casque (82%), utiliser leur smartphone (41%), évoluer sur les trottoirs (57%) et y frôler les piétons à vive allure (61%).
  • Insouciants du danger, 41% des usagers de trottinette avouent rouler à deux, et dans 33% des cas c’est un enfant de moins de 6 ans qu’ils transportent.
  • Si à l’origine, la trottinette était un jouet pour enfant, ceux qui l’utilisent sont aujourd’hui perçus, par 36% des Français, comme les plus dangereux usagers de l’espace public.

" Que les trottinettes électriques aient bientôt une existence dans le code de la route est une avancée majeure pour installer sereinement les mobilités douces dans le paysage urbain, et réconcilier les usagers. En matière de prévention, la marche reste haute, car nous devons convaincre chacun de l’importance de s’équiper, et alerter les parents dont les enfants sont nombreux à utiliser ce nouveau mode de transport. " souligne Eric Lemaire, Président d’AXA Prévention.

Les trottinettes électriques en passent d’être interdites sur les trottoirs

Si 57% des usagers de trottinettes déclarent rouler aujourd’hui sur les trottoirs, 53% préféreraient emprunter des pistes cyclables. Seulement 17% se disent prêts à descendre sur la route.

Le projet de décret en cours prévoit d’interdire la circulation des trottinettes électriques sur le trottoir (dans le cadre de la Loi d’Orientation des Mobilités, les Maires pourront prendre des dispositions pour les y autoriser). En agglomération, les trottinettes devraient avoir l’obligation de rouler sur les pistes cyclables à disposition et devront descendre sur la route si la vitesse maximale autorisée y est inférieure à 50Km/H. La circulation sur un trottoir, sans autorisation sera passible d’une amende de 135 euros.

Vers des équipements de sécurité obligatoires

91% des Français souhaitent que l’équipement de sécurité soit réglementé, c’est-à-dire que le port d’un casque devienne obligatoire (72%), ainsi que celui d’un gilet de haute visibilité (69%).

Le port du casque tend à devenir obligatoire pour les moins de 12 ans, le port d’un gilet haute visibilité pour tous, de nuit, ou de jour en cas de visibilité insuffisante.

AXA Prévention mènera les 19 et 26 juin 2019 des opérations de sensibilisation et distribuera des équipements de sécurité.

(*) Etude Kantar TNS pour AXA Prévention réalisée auprès d’un échantillon de 1996 personnes représentatif de la population résidente en France métropolitaine âgée de 18 à 75 ans.